Le design éthique, ou comment allier respect de l’utilisateur et de la planète.

Le design éthique, ou comment

allier respect de l’utilisateur et de la planète.

Si l’on considère les logiciels de manière générale, 45% des fonctionnalités demandées par les consommateurs ne sont pas utilisées. Il n’est en effet pas rare d’avoir affaire à des interfaces qui abritent des informations abondantes et potentiellement superficielles :

  • Captation abusive de l’attention
  • Manipulation
  • Influence des utilisateurs… 

Du temps volé

Tristan Harris, ancien “philosophe produit” de Google, déplorait en 2016 “des millions d’heures volées à la vie des gens” causé par la création d’interfaces dont le seul but est de rendre addict tout utilisateur qui y est confronté. 

 

La création du label “Time well spent” par d’anciens employés de Google a mis en lumière et a ouvert la discussion autour d’une partie dissimulée du design. Asservie à l’économie de l’attention, elle est prépondérante dans les créations web. En effet, l’objectif premier des sites internets étant de capter l’attention des utilisateurs afin de mener à la conversion. Cela en est assez, le design éthique prend le contre-pied.

Moins pour plus

Le design éthique, c’est créer de manière durable, autant pour protéger notre Terre que la vie qui y réside. Selon Florence Tagger, directrice de la Fab Design de la SNCF, le design éthique se définit sous 3 points clés :

 

  • Respect de l’utilisateur
  • Inclusion
  • Frugalité

La liberté de l’utilisateur est la clé dans le design éthique

Cette nouvelle façon de créer prône la remise au centre de l’humain, la vie et non uniquement le client dans le processus d’innovation et de création. L’utilisateur est en effet une parfaite articulation de ces facettes et nous nous devons de les respecter dans leur intégralité. Ce processus passe par une posture empathique lors de la conception d’interface.

 

La frugalité est un point phare du design éthique: la simplicité est bénéfique tant bien pour le chargement des pages web que pour la réduction de l’intrusivité par du graphisme attirant. Le design éthique n’est ni plus ni moins qu’une réponses aux divers besoins identifiés lors des étapes de création.

L’inclusion est un sujet important dans le numérique. Sachant que les internautes ne sont pas égaux concernant l’accès à Internet, il est important de construire des pages web accessibles à tous, peu importe l’état de la connexion. Pour cela, il faut des pages légères, sans graphisme ou animations superficiels qui nécessitent un chargement long.

 

Cela ne concerne pas que la conception graphique des interfaces mais bel et bien l’ensemble du processus de création. Toute la méthode d’élaboration stratégique, des modes de productions, des matières premières aux politiques de l’entreprises, sont mises à l’épreuve dans le design éthique.

Abonnez-vous à notre newsletter !